Musée ZERVOS
Combles


Étienne HAJDU (1907-1996)
Combat, 1941-1942,
sculpture en onyx de Banyuls.
Prêt de la galerie Louis Carré.
©ADAGP, Paris 2013.







Fragment de Kouros,
sculpture archaïque,
VI-Ve siècle av. J.-C.

En 1923, Zervos est chargé des revues L’Art d’aujourd’hui et Arts de la maison aux éditions Albert Morancé. En 1926, il crée Cahiers d’art, dont le dernier numéro paraît en 1960. Cette revue restera durant de nombreuses années la référence parisienne dans le domaine de l’art.


Le catalogue de Picasso reste inachevé malgré ses trente-trois volumes. En 1970, Zervos en aura édité vingt-deux. Grâce à Mila Gagarine, onze paraîtront après sa mort. « Le Zervos » constitue encore la référence des études « picassiennes ».


À partir de 1949, Zervos entreprend la réalisation d’une couverture photographique des découvertes archéologiques liées à la civilisation grecque archaïque autour du bassin oriental de la Méditerranée, publiant des ouvrages sur l’art en Grèce, en Crète et dans les Cyclades. Au cours de ses voyages de prospection, il rassemble une petite collection de pièces archéologiques.

Le fragment de Kouros (VIe-Ve siècle av. J.-C.), en marbre, appartenait au sculpteur Hajdu. C'est un don anonyme selon la volonté de Luce Hajdu avec le concours de la galerie Louis Carré.


Visite du musée